Blender - Notre guide pour choisir le meilleur modèle

Les smoothies et les soupes maison sont des préparations idéales, faciles à faire et pratiques à emporter partout. Ces préparations sont facilement réalisées à l’aide d’un blender, l’un des appareils les plus pratiques à disposer dans la cuisine. Il est ainsi très aisé de varier les saveurs, les textures et les associations d’ingrédients, tout en bénéficiant de préparations saines pour l’organisme.

A la différence des extracteurs de jus qui retirent tout le jus possible de fruits ou de légumes, sans laisser beaucoup de pulpe, les blenders sont des appareils électroménagers parfaits pour faire des smoothies ou des soupes maison qui ont un peu plus de texture. Les blenders permettent de préparer d’autres compositions, comme des purées, des compotes, des crèmes, des préparations pour cakes, des laits végétaux ou des yaourts.

Avec des aliments qui n’offrent que très peu de jus comme les bananes, la mangue, les figues, les avocats, les aubergines, les poireaux ou les pommes de terre, il est facile de les réduire en purée et de profiter de tous les bienfaits qu’ils ont à offrir.

Les bienfaits des smoothies et des soupes maison

Consommer des smoothies ou des soupes maison permet d’obtenir l’apport quotidien nécessaire en fruits et légumes. C’est aussi une façon de préparer facilement de la nourriture, tout en perdant du poids.

Les aliments contenus dans ces deux types de préparation ont des propriétés nutritives exceptionnelles, car toutes les vitamines et les nutriments sont préservés. La digestion est améliorée grâce à la détox du système digestif ; la performance athlétique et sportive est augmentée, car il est plus facile pour le corps d’assimiler des nutriments liquides que solides ; le système immunitaire est renforcé grâce à l’apport conséquent de vitamines ; le cerveau est stimulé, ainsi que la mémoire, la clarté et la concentration.

Mais ce n’est pas tout ! Les smoothies et les soupes maison offrent une flexibilité des menus, car on peut les consommer à tout moment de la journée. D’ailleurs, consommer un smoothie maison plutôt que de grignoter des sucreries ou des chips sera beaucoup plus sain pour votre santé. Très pratiques à emporter partout, ces préparations sont décidément de très bonnes idées de repas, variables à l’infini.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que les smoothies et les soupes maison sont des préparations beaucoup plus saines que les préparations achetées dans le commerce. En effet, celles-ci contiennent des sucres ajoutés et des agents conservateurs qui les rendent beaucoup plus calorifiques que les préparations maison.

Si on expose les bienfaits des smoothies maison, il faut aussi parler des inconvénients. En général, les recettes sont prévues pour deux personnes, car si on consomme la totalité tout seul, on consommera aussi plus de calories qu’on ne pourra en brûler, ce qui ne favorisera pas la perte de poids, mais plutôt la prise de poids.

Il ne faut pas non plus consommer un smoothie tout en mangeant un repas, car c’est un repas en lui-même. Si on consomme les deux en même temps, c’est comme si on consommait deux repas au lieu d’un seul. Inutile donc de boire un smoothie le matin avec un bol de céréales ou une omelette.

Quels aliments pour quels bienfaits ?

Remplacer un repas par un smoothie ou une soupe maison permet de réduire le taux de cholestérol, car les repas contiennent en général plus de gras qu’un mélange de fruits ou de légumes. De plus, de nombreux ingrédients ont des propriétés qui réduisent le cholestérol, comme les myrtilles, les avocats, les carottes et les raisins par exemple.

Les oranges, les brocolis, les myrtilles et les épinards font partie des ingrédients qui ralentissent le processus du vieillissement. Ils contiennent également beaucoup de vitamines C, ainsi que la coenzyme Q10 qui est très efficace dans le traitement des rides.

Les grapefruits, les oranges, les mandarines et les citrons contiennent énormément de vitamine C, ce qui aide à maintenir un système immunitaire sain, qui aidera à combattre les refroidissements, les grippes et autres virus.

Les agrumes comme les limes, les oranges et les grapefruits contiennent un fort taux de potassium, qui permet de garder une bonne pression sanguine et un cœur en bonne santé.

Pour obtenir des effets anti-inflammatoires, il est conseillé de consommer des mûres, des framboises et des canneberges. Ces fruits peuvent alléger la pression sur le cœur, réduire les symptômes de l’arthrite et d’autres maladies inflammatoires.

Les fruits tropicaux comme les kiwis, les ananas et les papayes contiennent de grandes quantités de potassium et de manganèse, qui maintiennent de la force dans les os, et permettent de garder des taux de sucre équilibrés et un système nerveux efficace.

Les cerises, les abricots, les pêches et les prunes contiennent du potassium, de la vitamine C et de la beta carotène. Cette dernière permet d’améliorer la vue, ainsi que le système immunitaire.

Comment faire un smoothie maison

La marche à suivre pour réaliser les smoothies est la même quelque soit l’ingrédient de base. Il est important de commencer avec le liquide, que ce soit du lait, de l’eau, des yaourts ou du jus de fruits, car ce sera plus facile de mixer ensuite les ingrédients plus consistants. En effet, le blender créera ainsi une sorte de « vortex » qui poussera les aliments vers les lames pour les broyer. La partie liquide représente environ 1/3 de la préparation totale.

On ajoute ensuite les ingrédients frais, coupés en petits morceaux, qui représentent les 2/3 de la préparation totale : légumes, fruits, etc., puis les petits extras que peuvent être des épices (un peu de cannelle, du cacao, du miel, de la muscade, de l’essence de vanille, du poivre de Cayenne, etc.), des poudres protéinées, des glaçons, etc.

On enclenche ensuite le blender, d’abord sur la vitesse la plus faible, puis on augmente progressivement la vitesse pour obtenir la consistance souhaitée. Plus le blender tournera vite, plus les aliments seront mixés. Toutefois, si on souhaite une consistante épaisse, inutile de le faire tourner longtemps.

Il ne faut pas oublier de nettoyer le blender immédiatement après son usage avec de l’eau chaude, car si on ne le fait pas, les restes des ingrédients vont sécher et ils seront plus difficiles à nettoyer.

Un des avantages des smoothies est qu’on peut consommer les fruits toute l’année. Durant l’été, on peut même en congeler une partie et ainsi faire des smoothies durant l’hiver en intégrant directement dans l’appareil les aliments congelés.

Quelques idées de recettes

Pour les smoothies maison, les recettes sont variables à l’infini, car on peut mélanger les fruits ou les légumes, ajouter des épices, des noix, etc., autant qu’on a d’envies et d’idées.

L’un des avantages des smoothies est qu’il est facile d’accommoder les recettes selon les allergies ou intolérances dont les gens peuvent souffrir. Pour la partie liquide, on peut choisir de mettre de l’eau gazeuse ou plate, du lait de soja, du lait d’amande ou de noisette, ou encore du thé noir ou chaï.

Il est facile d’ajouter un peu de protéines dans les smoothies, en mettant par exemple du yaourt ou des poudres protéinées, ou alors ajouter de la graisse saine sous forme d’avocats, de beurre d’amandes ou de graines de chia.

Pour varier les saveurs et les plaisirs, on peut aussi ajouter du gingembre râpé, de la poudre de cacaco, du matcha, de la menthe fraîche ou de la cannelle.

Le cas particulier des smoothies verts

Les smoothies verts font certainement partie des préparations les plus connues. Très à la mode et faciles à digérer, ils permettent d’être hydraté, d’avoir plus d’énergie, et d’avoir une meilleure peau notamment. Ils représentent également une façon différente de manger sa portion de légumes, pour les personnes qui y sont réfractaires, comme les enfants par exemple.

Les smoothies verts sont connus pour être plus sains que les jus de fruits, car les ingrédients verts contiennent beaucoup de vitamines A et C, de potassium, de magnésium et de minéraux et surtout, les fibres sont conservées, ce qui n’est pas toujours le cas avec les extracteurs de jus.

Pauvres en calories, les smoothies verts contiennent une bonne proportion d’eau et de fibres, permettent de disposer d’une « boost » d’énergie très rapidement, car ils contiennent des sucres qui sont rapidement métabolisés.

Voici quelques idées de recettes de smoothies verts, qui correspondent à un verre de préparation pour 2 personnes :

  • pommes et cresson : 2 pommes, ½ citron, 2-3 grosses poignées de cresson.
  • épinards et menthe : 1 poignée d’épinards, 4 feuilles de menthe, 1 banane, 1 verre de lait d’amandes, 1 pincée de poivre de Cayenne.
  • courgette, épinards et pomme : 2 pommes vertes, 1 courgette, 1 poignée d’épinards, 1 banane.
  • avocat et épinards : 1 gros bouquet d’épinards, 2 carottes, 1 orange, 1 banane, ½ avocat, un peu de gingembre frais, 1 verre de lait d’amandes.
  • kiwi et cèleri : 1 kiwi, 1 branche de cèleri, 2 poires.
  • concombre et avocat : 1 avocat, ½ concombre, 1 pomme, le jus d’1 citron, 2 poignées de laitue.

Blender ou robot ménager ?

Avant de décrire plus longuement les différents types de blenders, il faut les différencier des robots ménagers. Ces derniers sont conçus pour les ingrédients secs. Ceci ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas accueillir des aliments contenant de la chaire, mais plutôt que leur rôle n’est justement pas d’en faire des jus, ce qui est le rôle d’un blender.

Les robots ménagers sont conçus pour râper les aliments, les couper en tranches, en rondelles ou en dés. Alors que les blenders sont conçus pour liquéfier les aliments ou les transformer en purée.

Il arrive que certains modèles de blenders soient capables de couper les aliments, mais bien souvent cela résulte en un certain gâchis.

Les différents types de blenders

Il existe différents types de blenders, certains sont d’une petite taille, avec un moteur moins puissant et une capacité moindre ; alors que d’autres sont plus grands, plus performants et plus grands.

Ceci dit, on peut les séparer selon d’autres critères, comme un blender à main, un blender de comptoir, ou un blender à boissons.

Les blenders à main

Les blenders à main, également appelé blenders à immersion, sont très faciles à manipuler, équipés de moteurs puissants, capables de malaxer, de fouetter, et de hacher des ingrédients. De plus, ils sont très faciles à ranger dans un tiroir, ne prenant que très peu de place.

Équipés de plusieurs vitesses, certaines de leurs parties, voire toutes, peuvent être lavées au lave-vaisselle. Le moteur peut osciller entre 150 et 500 watts et ces appareils disposent soit d’un bouton ON/OFF, soit de plusieurs vitesses possibles. Certains fonctionnent via un cordon d’alimentation, d’autres avec des piles, certains sont même rechargeables sur leur propre socle.

A un prix très abordable, ces blenders à main sont généralement accompagnés d’une garantie d’une année. Ils représentent la solution idéale et pratique pour les personnes qui veulent se faire des smoothies ou des soupes sans disposer d’une grande cuisine où un blender plus imposant serait trop envahissant.

En résumé, les blenders à main sont petits, faciles à utiliser et à nettoyer, relativement bon marché, que l’on peut utiliser à la maison, mais aussi au travail, car ils sont très pratiques à emporter avec soi.

Les blenders de comptoir

Les blenders de comptoir, ceux situés sur un socle, sont les blenders les plus communs et les plus populaires. Ils ont une taille plus imposante et un prix en général plus cher que les blenders à main, mais ils permettent de préparer plus de préparations différentes : smoothies, purées, soupes, compotes, etc.

Équipés d’une carafe ou d’un pot, ils sont également dotés d’un moteur plus performant, qui permet de préparer des aliments plus rapidement, plus facilement et avec plus d’efficacité.

Le moteur est encastré dans le socle de l’appareil et sa puissance du moteur oscille entre 100 et 1000 watts et, en général, ces appareils disposent de plusieurs vitesses différentes.

Les blenders à boissons

Les blenders à boissons sont prévus uniquement à cet effet, c’est-à-dire broyer ou hacher des aliments pour en faire des cocktails ou des boissons rafraîchissantes. Leur avantage est de raboter les glaçons qu’on y introduit plutôt que les concasser comme le font les blenders traditionnels.

Ces appareils électroménagers prennent plus de place sur le plan de travail que les blenders à main, mais leur utilisation est complètement différente.

Les blenders hybrides

On peut encore citer les blenders hybrides, les nouveaux venus sur le marché, mais qui ne sont pas encore très répandus.

Ils ont été conçus afin que les maîtresses de maison ne soient pas obligées d’acheter plusieurs appareils, mais un seul. Les blenders hybrides sont des blenders qui sont capables de réaliser d’autres fonctions. Par exemple, certains sont un mix de blender et de robot ménager, d’autres un mix de blender et de mixeur électrique, et d’autres encore sont les trois types en même temps. Ils fonctionnent à différentes vitesses et sont équipés de différentes lames, mais ils sont plus chers également.

Ces appareils tout en un ne devraient pas tarder à être très populaires !

Comment choisir un blender ?

Afin de bien choisir un blender, il faut prendre en compte quelques critères importants qui peuvent grandement modifier cette expérience culinaire.

Mais avant tout, il faut de poser une question essentielle : est-ce que l’usage du blender sera occasionnel, fréquent ou très fréquent. Selon la réponse à cette question, le prix de cet appareil électroménager sera définitivement l’un des premiers critères à prendre en considération.

La vitesse de rotation

La vitesse de rotation d’un blender dépend du nombre de watts présents dans le moteur. Un blender de vitesse moyenne dispose d’environ 300 watts et sera plutôt bon marché (compter environ 30-50 euros). Pour les utiliser, il faudra couper les ingrédients en petits morceaux.

La gamme supérieure (entre 50 et 80 euros) présentera des modèles ayant environ 700 watts, qui seront logiquement plus puissants, mais il faudra toujours couper les ingrédients en petits morceaux.

Enfin, pour les modèles haut de gamme avec environ 1000 watts, plus chers (entre 80 et 150 euros) et ultra performants, ils disposeront d’une garantie plus longue et pourront broyer les ingrédients sans devoir les couper en petits morceaux.

Finalement, la capacité du moteur dépend de l’utilisation qu’on veut faire du blender. Pour des sauces ou des boissons, un moteur de 300 watts est suffisant, mais si on veut broyer des aliments accompagnés de glaçons, il faudra miser sur un moteur d’au moins 500 watts.

Le nettoyage

Selon le type de blenders choisi, et surtout selon la gamme de prix, le nettoyage de l’appareil se fera plus ou moins facilement.

Il est primordial de se renseigner sur la facilité de nettoyage du blender, car sinon la motivation à l’utiliser sera assez faible.

Le type de pot

Le design sera également différent selon les modèles de blender. Certains seront équipés d’un pot en verre, en plastique ou en inox.

Côté avantages, les pots en verre sont plus durables, plus solides et n’altèrent en rien le goût ou l’odeur des ingrédients qu’il broye.

Côté désavantages, les pots en verre sont plus chers que les pots en plastique et plus faciles à casser.

Les pots en plastique, quant à eux, sont moins chers et moins fragiles que les pots en verre. Ils sont aussi plus faciles à nettoyer, car ils sont plus faciles à manier. Ils sont définitivement la meilleure option pour les personnes maladroites qui auraient tendance à les laisser tomber.

Par contre, ils ont tendance à garder l’odeur et le goût des aliments, ce qui peut être très ennuyant selon ce qu’on souhaite broyer.

Quant aux pots en inox, ils sont modernes et élégants. Par contre, à l’opposé des pots en verre ou en plastique, ils ne permettent pas de voir ce qui se passe à l’intérieur. Il faut donc arrêter le moteur pour constater si la préparation est suffisamment broyée ou non. De plus, les pots en inox ne disposent que rarement de lignes graduées pour mesurer le liquide nécessaire, ce qu’offrent généralement les pots en verre et en plastique.

La taille et le poids

Plus le pot est grand, plus il peut préparer de grandes quantités de soupes, de smoothies et autres préparations.

Une fois la préparation faite, on peut toujours les entreposer au réfrigérateur ou au congélateur s’il y en a trop, tandis que devoir faire chaque jour une nouvelle préparation peut vite être contraignant, surtout si on dispose de peu de temps.

Quant au poids, il est naturellement logique qu’un pot en verre sera plus lourd et moins facile à manier qu’un pot en plastique.

Les lames et la base du blender

Afin de disposer d’un blender de bonne qualité, il est essentiel de disposer de bonnes lames capables de trancher et broyer toutes sortes d’aliments, spécialement ceux qui sont un peu durs ou qui comportent des fibres.

Les lames les plus efficaces sont en acier inoxydable.

La base du blender peut être en plastique ou en métal, mais il est préférable qu’elle soit en métal, car elle sera plus solide et permettra à l’appareil électroménager d’être beaucoup plus stable lors de son fonctionnement.

Autre fonctions intéressantes

Plus les blenders sont onéreux, plus ils disposent de fonctions supplémentaires par rapport à des blenders bon marché.

Par exemple, certains proposeront plusieurs vitesses possibles, qui garantissent une plus grande puissance, un broiement plus rapide des aliments et une efficacité augmentée. Si les modèles les plus simples ne disposent que d’un bouton ON/OFF, ceux de gamme moyenne disposent en général de 3 vitesses (faible, moyen, fort), alors que les modèles les plus onéreux seront équipés de 7 vitesses ou plus.

Les blenders haut de gamme auront la capacité de moudre, de hacher et de mixer des ingrédients avec une grande efficacité. Mais ce n’est pas tout, ils sont aussi capables de chauffer des aliments, de cuire des soupes ou des compotes, par exemple.

La garantie

La garantie est aussi un critère à prendre en compte lors de l’achat d’un blender. Plus le modèle sera cher, plus sa garantie sera longue, témoin de la qualité du fabricant.

En général, pour la plupart des modèles de moyenne gamme, on peut s’attendre à une garantie d’une année.

89f60410607db3483df2ddcb872a2b5bfffffffffffffffffffffffffffffff