Plante annuelle

Les plantes annuelles sont des plantes qui germent, fleurissent, produisent des graines, puis meurent en l’espace d’une seule année. On peut les différencier selon les saisons pendant lesquelles elles fleurissent.

Les plantes annuelles se différencient des plantes bisannuelles et vivaces. Les plantes bisannuelles nécessitent 2 années pour compléter leur cycle de vie, tandis que les plantes vivaces sont des plantes qui durent de nombreuses saisons.

Les caractéristiques principales des plantes annuelles

On peut différencier les plantes annuelles en 2 catégories: la première est représentée par les plantes qui germent au printemps, fleurissent et produisent des graines au cours du printemps et de l’été, puis meurent à l’automne.

La seconde catégorie est représentée par les plantes qui germent en hiver et qui fleurissent, puis meurent à la fin de l’hiver ou durant le printemps suivant. Ces dernières sont particulièrement importantes, car elles empêchent l’érosion du sol durant l’hiver et fournissent de la végétation fraîche pour les animaux et les oiseaux. Elles sont parfois considérées comme des mauvaises herbes, mais elles meurent dès que le sol se réchauffe et que les températures augmentent. Ces plantes ne sont pas toujours appréciées par les agriculteurs, car elles peuvent être porteuses de maladies ou d’insectes nuisibles.

Les conditions environnementales des plantes annuelles

Les plantes annuelles poussent partout dans le monde, dans des climats très variés. Certaines espèces nécessitent une exposition totale au soleil, tandis que d’autres poussent complètement à l’ombre. Selon les espèces également, le feuillage peut être persistant, semi-persistant ou caduc.

Certaines plantes annuelles peuvent se comporter comme des plantes vivaces dépendant des conditions et du type de sol dans lesquelles elles poussent. Le contraire est vrai également : certaines plantes vivaces et bisannuelles sont cultivées comme des plantes annuelles dans les jardins, comme les bégonias, les pétunias ou les impatiences.

Le feuillage et les racines des plantes annuelles

Toutes les racines, tiges et feuilles des plantes annuelles meurent après un cycle d’une année. La croissance rapide des ces plantes, ainsi que leur transition accélérée entre l’apparition des fleurs et la production de graines les empêche de perdre de l’énergie à créer des structures permanentes, comme c’est le cas des plantes vivaces.

Pour les plantes annuelles qui germent en hiver, elle parviennent à maturité au début du printemps, ce qui ne les met pas en compétition avec les autres plantes, afin d’obtenir assez de lumière et de nourriture.

Les plantes annuelles ont un système de racines peu profond. Elles ont donc besoin d’eau très régulièrement. Attention de ne pas trop les arroser non plus, car cela pourrait les noyer et contribuer au développement de champignons qui affecteraient les plantes.

Comment cultiver et entretenir les plantes annuelles

Il y a quelques années, cultiver des fleurs annuelles se limitait à cultiver des géraniums, des impatiences ou des œillets. Mais aujourd’hui on dispose d’un choix beaucoup plus vaste, comme les pensées, les soucis, les capucines, les pétunias et les bégonias qui supportent des températures très froides.

Les plantes annuelles peuvent être cultivées à partir de semences, mais on peut également les acheter dans des pots dans les pépinières et les transplanter dans son jardin à une profondeur correspondant à 2 ou 3 fois leur diamètre. Certaines espèces sont capables de se semer par elles-mêmes, comme le souci ou le chrysanthème.

Certaines espèces peuvent être directement transplantées dans un sol sain, bien drainé qui contient un pH entre 6.3 et 6.7 ; alors que pour d’autres, il est préférable de les garder quelques mois à l’intérieur, mais exposées au soleil.

Il est nécessaire de retirer les têtes de fleurs fanées ou mortes, ce qui va permettre la pousse de nouvelles fleurs. On peut également apporter un fertilisant naturel ou organique au sol.

La fin de l’été et le début de l’automne représentent la période idéale pour prélever des boutures des plantes annuelles, les rempoter et les conserver à l’intérieur durant l’hiver.

Quelles plantes annuelles choisir ?

L’un des avantages majeurs de disposer de plantes annuelles dans son jardin est leur incroyable diversité. Il est facile de composer des ensembles variant en couleurs, en formes, en tailles et en textures. Certaines sont même odorantes ou comportent un feuillage très attractif.

L’autre avantage majeur des plantes annuelles est leur flexibilité. Puisqu’elles ne durent qu’une seule année, on peut facilement en changer si le résultat ne correspond pas à ce que l’on imaginait.

On peut choisir les plantes annuelles selon plusieurs critères : celles qui doivent être exposées au soleil, comme les pétunias ; celles qui poussent complètement à l’ombre, comme les impatiences ; celles qui résistent particulièrement bien aux maladies, comme le calibrachoa ; et celles qui tolèrent la sécheresse, comme les géraniums.

On peut également choisir des plantes annuelles selon les effets qu’elles ont sur d’autres plantes. Par exemple, les œillets protègent les légumes du potager contre les insectes ravageurs ; les capucines éloignent les pucerons des légumes.

Certains légumes, herbes et céréales sont considérées comme plantes annuelles, comme le pois chiche, le concombre, la courge, le potiron, le radis, l’endive, le haricot, la carotte, le brocoli, la chicorée, le chou chinois, les petits pois, le chou-fleur, le chou-rave, le melon, la pastèque, le cornichon, le basilic, le cumin, le persil, le piment ou la sarriette.

Concernant les fleurs, on peut citer la belle de nuit pousse dans les climats doux. Elle propose une floraison abondante avec de nombreuses couleurs et diffuse un parfum agréable. Elle n’a pas besoin de beaucoup d’entretien, mais il est préférable de l’exposer au soleil.

Le chrysanthème propose ses belles fleurs de diverses couleurs de juin jusqu’à la fin de l’automne. Facile d’entretien, cette plante doit être exposée au soleil. Elle pousse dans tous les climats et résiste très bien au froid.

L’hibiscus propose des fleurs de couleurs chaudes éphémères, mais qui se renouvellent continuellement. Il demande un entretien régulier et peut se situer aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

Le tournesol pousse aussi bien dans les sols argileux, calcaires, sableux ou caillouteux, mais il a besoin de beaucoup de soleil. De plus, il a une très grande résistance au froid.

Plante annuelle : liste des différentes espèces

a102d15e6ac79a0d6005ecf20e96c1b2QQQQQQQQQQQQ e82a3939f8ac34b286a29e3a7664d24a###################